Séverine é
Poète et diseuse

Parce qu’elle a vite compris qu’il y a des histoires là où il n’y a pas de mots. Elle ouvre des boîtes et encore des boîtes. Elle ouvre des murs et des fenêtres.

Editée chez Soc et Foc pour le livre « 7 femmes » réalisé avec le photographe Elackim Terbal, elle est aussi publiée dans des revues de poésie.
Poète et diseuse, elle écrit et met en voix des spectacles et des « Tartines Poétiques » avec les musiciens et les danseuses de la compagnie La cabane. D’une création à l’autre, les textes arrivent en voix « off » parmi le public, en déambulation avec un mégaphone, chuchotés à l’oreille...

Séverine é construit une poésie contemporaine qui parle du corps, du tactile, de la langue qui nous habite. Une poésie qui commence là, juste au bord du réel. « Avec le parapluie oublié dans la salle d’attente et plus une miette de lessive... tu ne racontes pas les banquises, les carrés de lumières ».

En juin 2017, en résidence à L’Usine Utopik avec une plasticienne chinoise et une peintre coréenne, elle ouvre une nouvelle fenêtre sur la musicalité de la langue.
Séverine é questionne le travail et le travail la questionne. Elle explore de nouvelles dimensions de l’écriture en résonance avec la thématique du travail, du rythme et de notre environnement labyrinthe d’objets et de cadences.

Pour 2019, elle prépare une nouvelle publication textes et dessins avec le dessinateur Laurent Maïo.
Elle anime des ateliers d’écriture et de mise en voix avec des publics variés (collégiens allophones, publics maison de quartier...).

Agenda
Autres L’équipe